Les principales anomalies du diagnostic électricité

Anomalie B.1.3 b – Dispositif de coupure d’urgence non accessible directement

ANOMALIE B.1.3 b : Le dispositif assurant la coupure d’urgence n’est pas situé à l’intérieur du logement ou dans un emplacement accessible directement depuis le logement.

SOLUTION : Installer un interrupteur général permettant d’interrompre, en cas d’urgence, en un lieu unique, connu et accessible, la totalité de l’alimentation électrique en cas d’incendie, d’intervention sur l’installation ou de danger. Cet interrupteur doit être placé à l’intérieur du logement (ou dans un local annexe à condition que l’accès soit direct depuis l’intérieur du logement), à une hauteur maximale de 1,80 m, en veillant à ce que son calibre soit adapté (voir ci-dessous Anomalie B.4.3 i).

Anomalie B.2.3.1 h et B.2.3.1 i : Dispositif de protection différentielle non fonctionnel

ANOMALIE B.2.3.1 h : Au moins un dispositif de protection différentielle ne fonctionne pas pour son seuil de déclenchement.
ANOMALIE B.2.3.1 i :
La manœuvre du bouton test du (des) dispositif(s) de protection différentielle n’entraîne pas (son) leur déclenchement.

SOLUTION : S’il s’agit du disjoncteur de branchement (en tête de l’installation électrique), faire appel à Enedis (ex ErDF) qui prendra en charge le remplacement de ce matériel. Pour un interrupteur ou un disjoncteur en aval du disjoncteur de branchement, remplacer le matériel défectueux.

Anomalies B.3.3.6 a1, a2 et a3 : Liaison à la terre défectueuse

ANOMALIE B.3.3.6 a1 : Au moins un socle de prise de courant ne comporte pas de broche de terre.
ANOMALIE B.3.3.6 a2 :
Au moins un socle de prise de courant comporte une broche de terre non reliée à la terre.
ANOMALIE B.3.3.6 a3 :
Au moins un circuit (n’alimentant pas des socles de prises de courant) n’est pas relié à la terre.

SOLUTION : Pour supprimer l’anomalie il faut, selon le cas, remplacer les prises de courant sans broche de terre par des prises de courant avec broche de terre, et s’assurer que les broches de terre des prises de courant et la masse des matériels de classe 1 sont effectivement reliées à la terre. Il existe cependant une mesure compensatoire qui permet d’atténuer fortement les effets de ces anomalies : il s’agit d’installer un dispositif différentiel à haute sensibilité ≤ 30 mA protégeant le circuit concerné, ou l’ensemble de l’installation.

Anomalie B.4.3 b : Matériel non autorisé

ANOMALIE B.4.3 b : Le type d’au moins un fusible ou un disjoncteur n’est plus autorisé (fusible à tabatière, à broches rechargeables, coupe-circuit à fusible de type industriel, disjoncteur réglable en courant protégeant des circuits terminaux).

SOLUTION : Remplacer le dispositif de protection non autorisé par un matériel récent adapté (par exemple un disjoncteur modulaire non réglable en courant).

Anomalie B.4.3 e : Calibre de la protection inadapté à la section des conducteurs

ANOMALIE B.4.3 e : Le courant assigné (calibre) de la protection contre les surcharges et courts-circuits d’au moins un circuit n’est pas adapté à la section des conducteurs correspondants.

SOLUTION : Remplacer le dispositif de protection contre les surintensités (disjoncteur ou fusible) par un dispositif ayant un calibre adapté à la section des conducteurs.

Anomalie B.4.3 i : Calibre de l’interrupteur de coupure d’urgence inadapté

ANOMALIE B.4.3 i : Le courant assigné de l’interrupteur assurant la coupure de l’ensemble de l’installation n’est pas adapté.

SOLUTION : Remplacer l’interrupteur par un interrupteur de calibre adapté, c’est-à-dire supérieur ou égal au courant de réglage maximal du disjoncteur de branchement (exemple : pour un disjoncteur de branchement 15/45 A, installer un interrupteur ≥ 45 A).

Anomalie B.6.3.1 a : Matériel interdit en salle de bain

ANOMALIE B.6.3.1 a : Local contenant une baignoire ou une douche : l’installation électrique ne répond pas aux prescriptions particulières appliquées à ce local (adéquation entre l’emplacement où est installé le matériel électrique et les caractéristiques de ce dernier – respect des règles de protection contre les chocs électriques liées aux zones).

SOLUTION : Selon le cas, déplacer le matériel interdit dans une zone donnée vers une zone où il est autorisé, remplacer ce matériel par un autre ayant les caractéristiques requises, voire cloisonner la douche ou la baignoire afin d’en limiter les zones dangereuses.

Anomalie B.7.3 a : Enveloppe de matériel manquante ou détériorée

ANOMALIE B.7.3 a : L’enveloppe d’au moins un matériel est manquante ou détériorée.

SOLUTION : Remettre en place les enveloppes de matériel concernées (exemples : plaques/enjoliveurs de prises de courant manquants, obturateurs de tableaux électriques manquants, prises de courant arrachées de leur boîtier), ou les remplacer lorsque celles-ci sont détériorées ou perdues.

Anomalie B.8.3 a : Matériel vétuste

ANOMALIE B.8.3.a : L’installation comporte au moins un matériel électrique vétuste.

SOLUTION : Remplacer ce matériel (exemples : interrupteurs et prises en porcelaine, douilles sans borne de terre) par un matériel récent remplissant la même fonction et répondant aux exigences de sécurité actuelles.

Anomalie B.8.3 b : Matériel inadapté à l’usage

ANOMALIE B.8.3.b : L’installation comporte au moins un matériel électrique inadapté à l’usage.

SOLUTION : Remplacer ce matériel (exemples : douilles de chantier, prises de courant étrangères, matériel non étanche) par un matériel récent remplissant la même fonction et répondant aux exigences de sécurité actuelles.

Anomalie B.8.3 e : Conducteurs non protégés mécaniquement

ANOMALIE B.8.3.e : Au moins un conducteur isolé n’est pas placé sur toute sa longueur dans un conduit, une goulotte, une plinthe ou une huisserie, en matière isolante ou métallique, jusqu’à sa pénétration dans le matériel électrique qu’il alimente.

SOLUTION : Placer les conducteurs apparents dans des conduits, moulures, goulottes, de telle façon qu’ils ne soient plus accessibles.